LAKOLAK©

Exposition Pierre Molinier Jeux de Miroirs / Musée des Beaux-Arts de bordeaux –

Œuvres de Kader Attia, Olivier Blanckart, François Burgun, Olivier Caban, Claude Cahun, Luciano Castelli, EVA & ADELE, Philippe Faure, Joël Garrigou, Matthias Herrmann, Michel Journiac, Jurgen Klauke, Karl Lakolak, Rachel Laurent, Urs Lüthi, MAN RAY, Robert Mapplethorpe, Pierre & Gilles, Cindy Sherman, Alberto Sorbelli, Georges Tony Stoll, Jean-François Texier, Jean-luc Verna, Andy Warhol .

EXPOSITION PHOTOGRAPHIES ET CARNET DE KARL LAKOLAK
dans le cadre de la section contemporaine
de l’exposition Molinier au Musée des Beaux-arts de Bordeaux.
Commissariat de Mike YVE

Exposition « Pierre Molinier/Jeux de Miroirs » à la galerie du Musée des Beaux Arts de Bordeaux du 23 septembre au 20 novembre 2005.

L’exposition Pierre Molinier/Jeux de Miroirs qui s’ouvre aujourd’hui à la galerie du Musée des Beaux Arts de Bordeaux est l’occasion de redécouvrir, à travers une sélection de photomontages (Le Chaman et ses Créatures) et de toiles emblématiques (Le Grand Combat), l’érotisme à la fois subversif et sophistiqué de Pierre Molinier, artiste travesti né à Agen en 1900 et mort en 1976 à Bordeaux, où il se tira une balle dans la bouche.

« Pierre Molinier fétichise le corps en même temps qu’il explore, dans des autoreprésentations érotiques, les frontières qui séparent l’homme de la femme, renouant peut-être avec les mythes anciens. [...] Il nous a légué une œuvre énigmatique, à la fois sensuelle à l’extrême et religieuse, qui continue d’inspirer les artistes. » (Mike Yve, commissaire de l’exposition)

« Le jeu de Molinier est ainsi fait du passage des genres, du masculin au féminin, du féminin au masculin et des moments où féminin et masculin se mêlent. Mais Molinier ne réduit ni ne châtie. Dans l’arène de son grand combat, il n’y a ni vaincu ni vainqueur. La poupée consent au viol et son visage toujours sourit. [...] Il s’agit donc bien d’un jeu, mais d’un jeu dont Molinier sait l’issue mortelle. Féminin pluriel est triste laisse à découvert le désarroi face à l’impossibilité de fusion totale des êtres, Pantomime céleste la déchirure entre ce désir d’union de l’étreinte amoureuse et l’abandon de l’autre dans sa solitude ontologique. » (Françoise Garcia, commissaire de l’exposition).

La part la plus originale de l’oeuvre de Pierre Molinier est mise en regard avec la production de 27 artistes contemporains : Kader Attia, Olivier Blanckart, François Burgun, Olivier Caban, Claude Cahun, Luciano Castelli, Eva et Adèle, Philippe Faure, Joël Garrigou, Matthias Herrmann, Michel Journiac, Jürgen Klauke, Fred Koenig, Rachel Laurent, Karl Lakolak, Urs Lüthi, Christopher Makos, Man Ray/Marcel Duchamp, Robert Mapplethorpe, Yasumasa Morimura, Pierre et Gilles, Cindy Sherman, Alberto Sorbelli, George Tony Stoll, Jean- François Texier, Jean-Luc Verna, Andy Warhol… Tous donnent libre cours au jeu des filiations dans les registres du travestissement, de l’autoérotisme, du fétichisme, des questions d’identité et de genre.

Le superbe ouvrage Pierre Molinier/Jeux de Miroirs édité à cette occasion par les Éditions Le Festin, regroupant portraits, textes et témoignages d’auteurs et d’artistes contemporains, est disponible à la librairie du Musée des Beaux Arts de Bordeaux.

Mike Yve, commissaire de cette exposition, a participé à l’ouvrage collectif Femme (Éditions Hermaphrodite, 2005).

Categories: Expositions

Leave a Reply